Forums de technologie des hautes pressions

Innovations technologiques dans le domaine des hautes pressions pour les défis de demain

12e forum, St-Pierre-d'Oléron, 5-8 octobre 2020

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires du CNRS (MITI)
avec le concours de l’IFSeM – Pôle formation – Délégation Paris-Villejuif

Comité d’organisation

  • Ramesh ANDRE – CEA – Bruyère-le-Châtel
  • Sophie COMBET – Lab. Léon Brillouin – Saclay
  • Sylvie DEMOUCHY – Géosciences Montpellier
  • Gaston GARBARINO – ESRF – Grenoble
  • Laurent GAUTRON – Univ. Gustave Eiffel – Marne-la-Vallée
  • Céline GOUJON – Institut Néel – Grenoble
  • Nicolas GUIGNOT – SOLEIL – Gif-sur-Yvette
  • Nadège HILAIRET – UMET – Lille
  • Azziz HOCINI – LSPM – Villetaneuse
  • Sylvie LE FLOCH – ILM – Lyon
  • Yann LE GODEC – IMPMC – Paris
  • Laetitia PALMADE – Univ. Montpellier
  • Mythili PRAKASAM – ICMCB – Bordeaux
  • Astrid APPERT et Marie-Laure FAUGIER (pôle formation de IFSeM, DR01, Paris-Villejuif)
Flyer 12e Forum HP 2020

A l’instar des précédentes éditions, le 12e forum de technologie des hautes pressions avait pour but de rassembler notre communauté, par nature essentiellement pluridisciplinaire, pour favoriser le partage des compétences, faciliter les contacts entre chercheurs et ingénieurs au sein de chaque discipline mais aussi entre les disciplines, identifier des thématiques émergentes ou amorcer des collaborations. Dans le contexte sanitaire actuel, ces journées en présentiel étaient primordiales pour maintenir la dynamique du réseau.

La thématique de ce forum portait sur les innovations technologiques et les applications potentielles de la technologie des hautes pressions pour les défis de demain. Quelle que soit la discipline concernée, (physique, chimie, matériaux, sciences de la Terre, biologie, agroalimentaire, …), les techniques hautes pressions sont en permanence adaptées pour explorer de nouveaux champs de recherche en lien avec les défis sociétaux. Par exemple, des adaptations à l’échelle industrielle existent en agroalimentaire (pascalisation), en pharmaceutique (production de vaccins permettant de s’affranchir d’adjuvants chimiques) ou dans l’industrie diamantaire, où la croissance cristalline de diamants sous pression remplace l’exploitation minière. L’utilisation des hautes pressions en production industrielle peut donc s’inscrire dans une démarche économique alternative, écologique et éthique. Il était donc important d’organiser une formation permettant aux membres du réseau (chercheurs, ingénieurs, techniciens, étudiants) de présenter des études ayant potentiellement des applications au-delà de la recherche fondamentale, de s’informer sur les processus de valorisation et d’accompagnement proposés par le CNRS et d’échanger sur des expériences de valorisation.

Par ailleurs, les technologies hautes pressions sont fortement liées à l’utilisation de grands instruments nationaux et européens (synchrotrons et centres neutroniques). Or ces grands instruments subissent actuellement de profondes transformations (« upgrade ») qui les rendent beaucoup plus performants et compétitifs, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités dans le domaine des hautes pressions pour les années à venir. Dans cette importante phase de progrès technologiques, il était donc indispensable de relayer ces informations auprès de la communauté.

Cette formation a été organisée en 5 sessions :

  • Matières condensées, géomatériaux et planétologie
  • Biologie, santé, alimentation
  • Energie et nouveaux matériaux
  • Le pourquoi du comment de la valorisation
  • Upgrade des grands instrument nationaux et européens : opportunités pour les hautes pressions

La session valorisation a été animée par Paola Torres, chargée d’affaires du service partenariats et valorisation d’Aquitaine et Geneviève Pourroy, chargée de mission Valorisation de l’INP. Compte tenu du contexte sanitaire lié à la COVID, certains intervenants n’ont pas pu venir au forum mais leurs présentations ont été maintenues en visioconférence, dans la mesure du possible. Deux sessions posters se sont déroulées en soirée, avec une présentation « flash » (5 min maximum) de chaque poster en séance plénière dès le premier jour du forum. Des ateliers pratiques de démonstrations d’expériences hautes pressions ont également été organisés : Autoclaves, « gros volumes », cellules à enclumes diamant, mesures optiques en collaboration avec la société BETSA.

Programme détaillé

Prix Jean-Michel Besson

le prix Besson a été remis à Silvia Pandolfi « High-pressure pathways towards new functional Si-based materials with tailored optoelectronic properties and their characterization », thèse réalisée à l’IMPMC – Sorbonne université, Paris.

Hébergement

Centre CAES La Vieille Perrotine, St-Pierre-d’Oléron.

12e Forum 2020 photo groupe
Forum HP 2020 présentations
Forum 2020 presentations 2
Forum HP 2020 posters
Forum HP 2020 Visioconférences
Forum HP 2020 ateliers 1
Forum HP 2020 ateliers 2

Techniques d'expérimentation in situ sous pression : de l'atome à l'univers

11e forum, Sète, 1-4 Octobre 2018
Annonce 11e forum HP

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la plateforme réseaux de la mission pour l’interdisciplinarité du CNRS
avec le concours du groupe STEP (groupe de science et technologie des hautes pressions) de Montpellier

et de l’IFSeM – Pôle formation – Délégation Paris-Villejuif

Comité d’organisation

  • Dominique CHEVALIER-LUCIA – Université Montpellier
  • Sylvie DEMOUCHY – CNRS – Géosciences Montpellier
  • Benoit GIBERT – Université Montpellier
  • Julien HAINES – CNRS – ICGM, Montpellier
  • Yann LE GODEC – CNRS – IMPMC, Paris
  • Claire LEVELUT – CNRS – ICGM Monpellier
  • LaetitiaPICART-PALMADE – Université Montpellier
  • Christian ROUMESTAND – Université Montpellier
  • Jérôme ROUQUETTE – CNRS – ICGM Monpellier
  • Arie VAN DER LEE – CNRS – IEM Montpellier
  • Yixuan ZHAO, doctorante, Université Montpellier

Responsable administrative : Marie-Laure FAUGIER, Pôle formation IFSeM, délagation Paris-Villejuif

La diversité des techniques d’expérimentation utilisables in situ sous pression est maintenant assez étendue, allant de l’élaboration de matériaux sous pression à leur caractérisation physique et structurale. Les techniques expérimentales variées permettent d’accéder à des gammes de pressions et des échelles spatiales très différentes allant de l’atome à l’univers. Les échelles habituelles d’observations sont très différentes selon les domaines scientifiques, elles vont par exemple de l’atome à l’organisme en biologie, de l’atome à la planète en géosciences, de l’atome au matériau en chimie et physique. Chaque domaine scientifique a ses appareillages et ses techniques de choix qui sont souvent communes quand elles concernent la même échelle spatiale. Cependant, bien que les techniques sous pression soient un dénominateur commun, les communautés scientifiques restent assez cloisonnées. Les diverses communautés scientifiques utilisatrices de la haute pression peuvent bénéficier grandement d’un partage de savoir-faire organisé autour des différentes techniques d’expérimentation. L’objectif de cette formation était donc de former les utilisateurs des différentes techniques de haute pression sur les avancées récentes dans l’ensemble des techniques et ainsi de favoriser les échanges et d’initier des collaborations entre ces groupes de recherche. Pour ce faire, cette formation a d’abord fait le point de l’état des connaissances et des avancées récentes dans chaque technique d’expérimentation : des cours complets introductifs ont été proposés à l’ensemble des stagiaires. Ces introductions ont été particulièrement appréciées par les participants. Les formateurs d’un jour étaient les candides un autre jour en fonction du domaine de pression abordé. Les échanges et discussions ont donc été profitables à tous. Des ateliers pratiques de démonstration de dispositifs hautes pressions ont été organisés :

  • 1 atelier autoclave complet (avec compresseur, mesure de la pression, etc.) : synthèse, caractérisations.
  • 1 atelier Presse Paris-Edimbourg : les différentes géométries.
  • 1 atelier Presses Gros Volume : montage d’octaèdre pour Presse Multi-Enclumes et de cellules pour presse Belt et presse à enclumes toroïdales (type CONAC).
  • 1 atelier cellule à enclumes de diamant, notamment pour les mesures SQUID et des maquettes 3D gros volume pour une meilleure compréhension du principe.

Programme détaillé

Prix Jean-Michel Besson

le prix Besson a été remis à Jean-Antoine Queyroux (IMPMC, Paris) : « Fusion, structure et diagramme de phases des glaces d’eau et d’ammoniac sous conditions extrêmes de pression et de température ».

Hébergement

Village vacances Le Lazeret, Sète.

Photo groupe 11e forum Sète, Oct 2018
Ateliers pratiques 11e forum HP, Sète, 2018

Du Pascal au TeraPascal : quelle technologie pour quelle science ?

10e forum, La Londe-les-Maures, 10-13 Octobre 2016
Annonce 10e forum HP

Cette 10e édition a marqué une rupture avec les précédents forums.

Capitalisant son expérience après 20 ans d’existence et attentif aux besoins de la communauté, le comité de pilotage du réseau a en effet travaillé à une nouvelle formule de ces journées. Jusqu’alors très proche d’un format « école technologique », une alternance de cours didactiques et de démonstrations d’expériences a été proposée à tous les participants (une centaine), leur offrant une opportunité, jusqu’alors inédite, de se former ou de se perfectionner à plusieurs nouvelles technologies Hautes Pressions, tout en leur fournissant une plus grande visibilité des travaux scientifiques menés par ces différentes technologies (le plus souvent développées dans nos laboratoires CNRS).

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS
avec le concours de l’IFSeM – Pôle formation – Délégation Paris-Villejuif

Comité d’organisation

  • F. BAUDELET – SOLEIL – Gif-sur-Yvette
  • T. HAMMOUDA – INSU – Clermont-Ferrand
  • G. GARBARINO – ESRF – Grenoble
  • L. GAUTRON – INSU – Marne la vallée
  • A. HOCINI – INSIS – Villetaneuse
  • S. LE FLOCH – INP – Lyon
  • Y. LE GODEC – INC – Paris
  • S. PIN – INSB – Saclay
  • A. PRAT – INP – Grenoble
  • H. SIMONIN – INSB – Dijon
  • G. WECK – CEA – Bruyère-le-Châtel

Préface du recueil de résumés

Nous fêtons cette année les 20 ans de notre réseau. A cette occasion, ce 10e forum a été conçu comme un voyage technologique et scientifique sur l’échelle des pressions. Cette édition marquera donc une rupture avec les précédents forums. Attentifs aux besoins de la communauté, le comité de pilotage du réseau a en effet travaillé à une nouvelle formule de ces journées, rendez-vous in contournable de la communauté des Hautes Pressions en France.

La gamme de pressions accessibles expérimentalement est maintenant très étendue, allant du Pascal (Pa) au Térapascal (1012 Pa). Chaque domaine de pression est devenu très spécialisé, avec des études ciblées sur des objectifs spécifiques. Ainsi chaque domaine de pression a vu se développer peu à peu ses groupes de chercheurs, ingénieurs, techniciens, doctorants experts et spécialistes. Même si la pression est le dénominateur commun de ces équipes de recherche, la communauté se retrouve globalement cloisonnée.

Il est donc apparu opportun au comité de pilotage de réseau de profiter des 20 ans du réseau de technologie de Hautes Pressions pour décloisonner la communauté et organiser une formation (générale et non plus spécifique à une technique comme elle en a l’habitude depuis plusieurs années) permettant à chaque membre du réseau de découvrir et de mieux connaître des domaines de pressions différents de celui qu’il utilise tous les jours. L’objectif de ce nouveau forum est de former des experts d’un domaine de pression à d’autres technologies couvrant d’autres régions de l’échelle des pressions et ainsi de favoriser les échanges et d’initier des collaborations entre ces groupes de recherche.

[…]

Programme

Le forum a débuté le lundi 10 octobre à 13h30 (accueil) et s’est terminé après le déjeuner le jeudi 16 octobre à 14h. Les journées de travail ont été organisées en session unique (orale ou poster) permettant à l’ensemble des participants d’assister à toutes les présentations.

Quatre grands domaines de pression ont été définis et présentés :

  1. du Mégapascal (MPa) au Gigapascal (GPa) : de 10 bars à 10 kilobars (autoclave, piston-cylindre) ;
  2. du Gigapascal (GPa) à 30 GPa : de 10 kbars à 300 kbars (presses Gros Volume, multi-enclumes) ;
  3. de 30 GPa à 300 GPa : de 300 kbars à 3 Mbars (cellules à enclumes de diamant) ;
  4. du 300 GPa au Terapascal (TPa) : de 3 Mbars à 10 Mbars (choc laser, pression dynamique)

A chaque début de session, des cours introductifs de chaque domaine de pression ont été dispensés par des spécialistes. Des travaux pratiques, des démonstrations et/ou des séances vidéo ont été proposées aux participants à la formation, afin qu’ils s’initient au maniement des instruments utilisés dans chaque domaine de pression. D’autre part, dans un cadre plus organisationnel, les récentes actions du réseau (ateliers, projets technologiques, etc.) ont été présentées à la communauté.

Prix Jean-Michel Besson

Lors de ce 10e forum, le prix Besson a été remis à Charles Pepin pour sa thèse réalisée au CEA DAM Ile de France et portant sur la « Synthèse et caractérisation d’hydrures d’éléments légers sous haute pression ».

Hébergement

Le forum s’est déroulé à la résidence Odalys Les Océanides, La Londe-les-Maures

La pression et les grands instruments

9e forum, La Rochelle, 13-16 Octobre 2014
Annonce 9e forum HP

Le 9ème forum de technologie des Hautes Pressions s’est déroulé du 13 au 16 Octobre 2014 à La Rochelle. Ce 9e Forum avait pour thème « La pression et les grands instruments ». L’objectif était de faire un bilan de l’état de l’art de la technologie des hautes pressions associée aux grand instruments : synchrotrons et sources de neutrons. En plus des grandes disciplines scientifiques classiques (sciences de l’univers, chimie, biologie, matière condensée), les nouvelles frontières de ces techniques ont été abordées. Cet état des lieux a permis de faire ressortir les nouvelles expériences à attendre dans les prochaines années.

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS
avec le concours de la Formation Permanente de la Délégation Paris B

Comité d’organisation

  • François Baudelet (Soleil, Paris)
  • Tahar Hammouda (LMV, Clemont-Ferrand)
  • Moahamed Mezouar (ESRF, Grenoble)
  • Gunnar Weck (CEA, Bruyère-le-Châtel)
  • Bruno Veron (CNRS-Paris B)

Préface du recueil de résumés

Les développements techniques des mesures in situ et en temps résolu ouvrent de nouveaux champs de recherche. Surtout, les transferts technologiques entre disciplines élargissent ces nouvelles voies d’investigation. Les développements les plus récents des méthodes in situ de mesures et de caractérisation physico-chimique des systèmes placés sous pression seront les thèmes discutés au cours de ce forum. Les avancées technologiques et méthodologiques seront traitées de façon interdépendantes et complémentaires. Les exposés pourront être illustrés par leur apport dans la démarche scientifique du domaine concerné.

En respectant la tradition du Réseau des Hautes Pressions et par sa vocation à élaborer un bilan scientifique et technologique, tous les domaines de recherche impliquant les technologies des hautes pressions seront abordés afin de consolider la cohésion plurisdisciplinaire de notre communauté.

Programme détaillé

Prix Jean-Michel Besson

Lors de ce 9e forum, le prix Besson a été décerné à Michelle Alvarez Murga pour sa thèse dirigée par Jean-Louis Hodeau (Institut Néel) et Mohamed Mezouar (ESRF) : Microdiffraction et microtomographie in situ des transformations hétérogènes du C60 sous haute pression et haute température.

Hébergement

Le forum s’est déroulé à la résidence La Fayette.

Mesures en conditions extrêmes

8e forum, Enval, 22-26 Octobre 2012
Annonce 8e forum HP

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission de Ressources et Compétences Technologiques (MRCT)
avec le concours de la Formation Permanente de la Délégation Rhône Auvergne

Comité d’organisation

  • Tahar Hammouda (LMV, Clemont-Ferrand)
  • Hervé Cardon (LGL, Lyon)
  • Yann Morizet (LPGN, Nantes)
  • Liliane Gommet (Délégation CNRS Rhône Auvergne)

Préface du recueil de résumés

Ce 8e forum a pour thème « Mesures en conditions extrêmes ». Les développements techniques des mesures in situ et en temps résolu ouvrent de nouveaux champs de recherche. Surtout, les transferts technologiques entre disciplines élargissent ces nouvelles voies d’investigation. Les développements les plus récents des méthodes de mesures et de caractérisation physico-chimique des systèmes placés sous pression seront les thèmes discutés au cours de ce forum. Les avancées technologiques et méthodologiques seront traités de façons interdépendantes et complémentaires. Les exposés pourront être illustrés par leur apport dans la démarche scientifique du domaine concerné.

Prix Jean-Michel Besson

Lors de ce 8e forum, le prix Besson a été décerné à Dimitri Saffré pour sa thèse pour sa thèse soutenue à Orsay le 14-11-2011 au laboratoire de radiolyse du CEA : « Radiolyse de l’eau dans des conditions extrêmes de Température et de TEL. Capture de HO• par les ions Br-  »

Hébergement

Le forum s’est déroulé au domaine d’Enval « Les Graviers ».

Mesures en conditions extrêmes

7e forum, Biarritz, 11-15 Octobre 2010

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission de Ressources et Compétences Technologiques (MRCT)
avec le concours de la Formation Permanente de la Délégation Paris B

Comité d’organisation

  • Yann Le Godec (IMPMC, Paris)
  • Camille Loupiac (Univ. Bourgogne, AGROSUP Dijon)
  • Alain Prat (Institut Néel, Grenoble)
  • Katell Bertholet (Délégation CNRS Paris B)

Préface du recueil de résumés

Ce 7e forum a pour thème « La pression pourquoi ? Les nouveaux enjeux ». L’objectif est de faire un bilan de l’état de l’Art de la technologie des hautes pressions dans les grands disciplines scientifiques que sont : l’environnement et l’énergie, la biologie, la chimie, la science des Matériaux, la physique, l’agroalimentaire… Cet état des lieux permettra de faire ressortir les grands enjeux scientifiques et technologiques auxquels la communauté des hautes pressions sera confrontée dans les années futures.

[…]

Prix Jean-Michel Besson

Le prix Besson a été attribué au cours de ce forum à Christophe Caillier pour sa thèse réalisée au Laboratoire de Physique de la Matiere Condensee et Nanostructures :  « Transport électronique dans les nanotubes de carbone individuels sous conditions extrêmes  ».

Hébergement

Résidence « Le Domaine de Françon », Biarritz.

Les verrous technologiques dans l'expérimentation haute pression

6e forum, Batz-sur-Mer, 6-10 Octobre 2008

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission de Ressources et Compétences Technologiques (MRCT)
avec le concours de la Formation Permanente de la Délégation Régionale Ile de France Ouest et Nord (05)

Comité d’organisation

  • Patrick Boissinot (LIMHP, Villetaneuse)
  • Nathalie Bolfan-Casanova (LMV, Univ. Clermont-Ferrand)
  • Alain Largeteau (ICMCB, ENSCPB, Univ. Bordeaux)
  • Yann Morizet (LPGN, Univ. Nantes)
  • Chloé Ghnassia (Délégation Régionale ile de France Ouest et Nord (05))

Préface du recueil de résumés

Les développements des appareillages générant de la pression, les méthodes de mesures et de caractérisation physico-chimiques des systèmes placés sous pression ainsi qu’un état des lieux sur les appareillages dans les grands programmes de recherche au niveau national furent les thèmes moteurs discutés au cours des deux précédents forums organisés par le comité de pilotage de réseau technologique des hautes pressions. En outre, il est apparu clairement que des limites technologiques sur les appareillages devrait être surmontées dans l’avenir pour répondre aux demandes croissantes de la recherche haute pression.

Ce forum a pour but de réunir les différents acteurs du réseau, aussi bien les techniciens et ingénieurs que les chercheurs et enseignants-chercheurs, afin d’évaluer les verrous technologiques actuels pour les programmes de recherche où le paramètre pression intervient, quelle que soit la discipline concernée. L’évaluation des difficultés technologiques à surmonter permettra de définir quelle pourrait être l’action du réseau pour améliorer les réponses possibles et les avancée nécessaires pour l’avenir.

[…]

Prix Jean-Michel Besson

Lors de ce 9e forum, le prix Besson a été décerné à Aude Picard pour sa thèse réalisée au Laboratoire de Sciences de la Terre à Lyon : « Métabolisme microbien sous pression hydrostatique : Approche expérimentale in situ ».

Hébergement

Site VVF-Belambra de Batz-sur-Mer.

La pression dans les grands programmes de recherche nationaux et internationaux

5e forum, Monthieux, 6-10 novembre 2006

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission de Ressources et Compétences Technologiques (MRCT)
avec le concours de la Formation Permanente de la Délégation Rhône Auvergne

Comité d’organisation

  • Patrick Boissinot (LIMHP, Villetaneuse)
  • Hervé Cardon (LST, Lyon)
  • Jean-Paul Itié (Synchrtron SOLEIL)
  • Jocelyne Rechagneux (Délégation Rhône Auvergne)

Préface du recueil de résumés

Les développements les plus récents des outils générant de la pression ainsi que les méthodes de mesures et de caractérisation physico-chimique des systèmes placés sous pression ont été les thèmes discutés au cours du précédent forum organisé par le réseau. Lors de cette rencontre, il est apparu clairement que de nombreux membres du réseau étaient impliqués dans des programmes nationaux et internationaux mais qu’aucune approche globale n’était développée par le réseau en tant que tel, ce qui aurait permis de mettre en commun les compétences techniques et scientifiques de chacun.
Les études sous conditions extrêmes sont donc fortement impliquées dans les grands programmes de recherche. Ce forum a pour but de réunir les différents acteurs du réseau, aussi bien les techniciens et ingénieurs que les chercheurs et enseignants-chercheurs, afin de recenser les programmes de recherche où le paramètre pression intervient, quelle que soit la discipline concernée, de voir quelles sont les implications technologiques des projets répondant à ces programmes et de définir quelle pourrait être l’action du réseau pour améliorer les réponses possibles en particulier pluridisciplinaires à ces programmes de recherche.
 

Prix Jean-Michel Besson

Au cours de ce forum, le prix Besson a été remis à Clara Fillaux pour sa thèse réalisée au Laboratoire de Physique des Milieux Condensés : « Etude structurale et vibrationnelle du chlorure de zinc à haute pression et haute température. »

Hébergement

Domaine du Gouverneur, Monthieux.

Outils et méthodes pour la recherche à haute pression : bilan 2005

4e forum, Messigny, 1-5 novembre 2005

Un ouvrage de référence a été publié à l’issue de ce 4e forum, sous la direction de Jean-Marie Perrier-Cornet, Olivier Grasset et Denis Andrault (voir rubrique « ouvrages »).

Prix Jean-Michel Besson

Au cours de ce forum, le prix Besson a été remis à Denis Testemale pour sa thèse réalisée au laboratoire de Cristallographie de Grenoble : « Structures locales dans l’eau supercritique. »

3e Forum de technologie des hautes pressions

Collonges-la-Rouge, 27-21 mai 2002

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
Sous la tutelle de la Mission de Ressources et Compétences Technologiques (MRCT)
avec le concours de la Formation Permanente du CNRS

Comité d’organisation

  • Jean-Pierre Petitet
  • Thibaut de Resseguier

Le thème central du 3ème Forum de Technologie des Hautes Pressions organisé à Collonges-la-Rouge du 27 au 31 mai 2002 était le couplage entre température et pression et les conséquences sur les techniques et les mesures. Quatre sessions aux frontières volontairement imprécises étaient organisées : (1) technologies haute pression et très haute température ; (2) technologies haute pression et très basse température ; (3) moyenne pression et moyenne température ; (4) techniques utilisant les chocs. Les deux premiers points couvrent essentiellement les techniques dédiées à l’étude du solide. Le troisième concerne l’action de la pression sur les milieux du vivant et la physico-chimie des fluides. Le quatrième aspect, encore peu développé au sein du Réseau, est un point important de ce forum.

Un ouvrage a été publié à l’issue de ce forum (voir rubrique « ouvrages »)

Prix Jean-Michel Besson

Au cours de ce forum, le prix Besson a été remis à Martial Sauceau pour sa thèse soutenue à Paris le 02-09-2001, en Génie des procédés : « Mesure et modélisation de la solubilité de composés solides dans des fluides supercritiques : application à la génération de poudres. »

Congrès général

Banyuls-sur-mer, 6-10 novembre 2000

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
avec le concours du CNRS (DSP, Cellule des Ressources Technologiques).

Organisateurs : Jean-Claude Chervin et Jean Peyronneau

L’objectif de ce congrès était de présenter les effets des hautes pressions sur la matière, sous toutes ses formes, de l’atome aux systèmes biologiques complexes. Il était aussi de montrer l’importance et l’intérêt du paramètre pression dans les divers domaines scientifiques : physique, chimie, biosciences et géosciences. Il était enfin d’organiser autour du paramètre pression une rencontre et des débats entre des physiciens, des chimistes, des biologistes et des spécialistes des sciences de l’Univers.

Le congrès s’est déroulé à l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer (Université Paris VI) et a réuni 87 participants dont 22 étudiants, membres de l’université, du CNRS, du CEA, de l’INSERM et de l’Institut de Physique du Globe.

A la suite de ce congrès, et sous l’impulsion de J-C. Chervin et J. Peyronneau, le réseau de technologie des Hautes Pressions a motivé la réalisation d’un ouvrage intitulé « La pression : un outil pour les sciences », publié aux Éditions du CNRS (voir rubrique « Ouvrages« ).

Prix Pascal

Le prix Pascal a été attribué au cours de ce congrès à Pierre Toulemonde pour sa thèse réalisée au Laboratoire de Cristallographie de Grenoble : « Supraconductivité dans le système double couche de mercure Hg-2212« .

2e Forum de technologie des hautes pressions

Autrans, 7-11 juin 1999

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
avec le concours du CNRS (DSP, Cellule des Ressources Technologiques).

Organisateurs : Jean-Claude Chervin, Roger Argoud, Sylvie Le Floch

L’objectif du 2e Forum de technologie des Hautes Pressions était :

  • de présenter les méthodes actuelles d’analyse in situ de la matière comprimée, sous toutes ses formes et dans toutes les gammes de pression.
  • de faire un bilan des moyens d’analyse existant et pouvant être mis à la disposition de la communauté scientifique.

Les moyens pour l’analyse des matériaux sous pression, en particulier au CNRS, sont très importants. En raison d’une information insuffisamment développée, surtout entre les différentes disciplines scientifiques, ils sont parfois mal exploités. Dans un contexte pluridisciplinaire, un effort particulier sera fait pour présenter les derniers développements des techniques d’analyse sous pression et l’intérêt qu’elles peuvent présenter pour les diverses disciplines scientifiques : Sciences de la Vie, Physique, Chimie, Science des Matériaux et de l’Univers.

Les présentations faites au cours du 2e Forum ont fait l’objet de deux manuels : un recueil des conférences plénières qui présente de façon générale et pédagogique les méthodes d’analyse in situ de la matière sous haute pression avec un ensemble de références bibliographiques (voir également la rubrique « ouvrages« ) et un recueil réunissant les résumés des communications décrivant des applications récentes.

Prix Pascal

Le premier prix Pascal a été attribué au cours du forum d’Autrans. Il a été remis à Pascal Castro pour sa thèse soutenue à Montpellier le 30-04-98, en Sciences de la Vie, et intitulée : « Etude et développement d’une sonde RMN hyperbare. Exemples d’applications. »

1er Forum de technologie des hautes pressions

La Londe-les-Maures, 20-23 mai 1997

Organisé par le réseau de technologie des Hautes Pressions
avec le concours du CNRS (DSP, Cellule des Ressources Technologiques).

Organisateurs : Jean-Pierre Petitet, Jean-Claude Chervin, Jean Peyronneau

L’objectif de ce Forum, qui a réuni des laboratoires de la Recherche Publique et des Entreprises du secteur industriel, a été de présenter une revue actualisée de la technologie des hautes pressions, de ses applications, et de dégager, pour les années à venir, les axes de recherches technologiques intéressant à la fois la Recherche et l’Industrie.

Un recueil des conférences plénières a été édité à la suite du Forum. Il donne une vue d’ensemble des techniques actuellement utilisées en hautes pressions, de leurs avantages, mais aussi de leur limites. Ce livre n’a pas l’ambition d’être une description exhaustive de la technologie des hautes pressions, mais seulement de fournir aux chercheurs, ingénieurs et techniciens de la Recherche et de l’industrie, des éléments de base et des conseils pour concevoir, réaliser ou utiliser des dispositifs hautes pression.